Parentalité inspirante

Leçon d’humanité enseignée par mon fils

En éducation positive, nous entendons souvent des expressions comme « nos enfants nous éduquent autant que nous les éduquons ».

Ça sonne bien comme phrase, ça sonne chic. Mais prenons-nous vraiment conscience des leçons qu’ils peuvent nous enseigner ? Sommes-nous suffisamment ouverts, attentifs ? Humbles ?

Je vous partage une petite histoire qui nous est arrivée…

Un vendredi pas comme les autres…

Vendredi de Pâques, 8h30 du matin, 3°C. Nous sommes invités à la crèche des bois de mon fils pour un petit-déjeuner de Pâques parents-enfants et une chasse aux œufs. Parents et enfants sont installés sur la terrace extérieure, bien emmitouflés.

Dès notre arrivée, nous tombons sur le meilleur ami de mon fils Nathaniel: Arnaud. Ils étaient dans le même groupe depuis tout bébé, mais Nathaniel a rejoint le groupe des grands un mois avant son ami. Voilà que son ami vient de le rejoindre dans le groupe des grands.

Quand Nathaniel a aperçu son ami, il a décidé qu’il n’allait plus bouger et s’est installé à sa table. La maman d’Arnaud nous a expliqué que c’était le tout premier jour du petit à la nouvelle crèche. Elle est assez rapidement partie car elle devait aller travailler, tandis que moi je suis restée, étant en congé.

Un peu plus tard, les enfants se sont dispersés pour aller jouer. Avec « Nano » (le surnom que mon fils s’est donné), nous nous sommes mis à chercher Arnaud. Mais nous ne le voyions nulle part !

L’amitié n’a pas de prix

Nous sommes rapprochés des éducatrices et nous avons aperçu Arnaud, étendu dans la petite charrette qui sert à transporter le matériel dans la forêt. Le pauvre, on l’avait allongé et recouvert de couvertures ! Il était tellement triste et gelé qu’on l’a installé là pour se reposer. C’était son premier jour, il se sentait perdu et tenait son nounours contre lui, des larmes perlaient dans ses petits yeux.

Quand mon Nathaniel l’a aperçu dans cet état, il s’est écrié du haut de ses deux ans,  « Oh Arnaud bobo ! There, there, Nano est là ». Et il s’est mis à lui caresser la tête. Chers parents, je ne vous raconte pas ma surprise et mon émotion à cet acte spontané de gentillesse et de tendresse ! Et je n’avais encore rien vu…

On était au chevet du petit Arnaud depuis quelques minutes, que les éducatrices ont annoncé l’ouverture de la chasse aux œufs. Elles ont distribué les petits paniers devant servir à récolter les précieux trésors dans le champs s’étendant devant la crèche.

Et là, Nathaniel refuse catégoriquement de quitter son ami. Je lui explique que « Arnaud dodo, nous on va chercher les œufs que le lapin de Pâques a planqué, miam miam chocolat ». Il finit par céder et me suivre. Toutefois, évidemment, 30 enfants étant passés avant nous, on ne trouve plus aucun œuf. Nada niente. Et Nathaniel qui me répète en boucle « Nano up, Nano up, Arnaud do » (c’est un mixte d’anglais et de luxembourgeois signifiant : je veux remonter la colline et rejoindre Arnaud).

La générosité

On remonte donc la pente menant à l’entrée de la crèche. Nous croisons une famille avec un panier rempli d’œufs de Pâques, j’en quémande donc un pour le fun et le plaisir de mon bébé de deux de le ramasser dans l’herbe. La maman nous en donne un (non sans bagarre avec son loulou qui ne voulait pas céder son bien précieux soigneusement « cueilli » dans les champs).

Nous arrivons enfin auprès d’Arnaud qui s’est assis dans sa charrette. A mon grand étonnement, Nathaniel s’approche de lui et lui dépose son unique œuf en chocolat au creux de la main.

Mon cœur de maman ne fait à nouveau qu’un tour, et les larmes me montent aux yeux, avec presque des sanglots. Je suis à ce moment-là non seulement super fière de mon fils (le mot « fière » est loin de décrire en réalité ce tsunami d’amour qui déferle en moi), mais j’en retrouve la foi en l’humanité.

L’être humain est foncièrement bon

On entend tellement des mauvaises nouvelles à la télévision, les collègues font des coups bas, les automobilistes se comportent comme de parfaits égoïstes et vous coupent le chemin, on est peut-être en froid avec des membres de sa famille, etc ! On se demande parfois ce qui ne tourne pas rond chez nous. Et là, ce spectacle  entre deux enfants tellement discret, insignifiant (?), mais sincère, spontané et authentique m’a réellement bouleversée.

Arnaud a fait un grand sourire et a rendu à Nathaniel son œuf. Qui le lui a redonné, et ainsi de suite pendant quelques minutes. Enfin mon loulou l’a déballé et je l’ai cassé en deux, pour que chacun en mange une moitié.

Après cette communion très amicale, les deux se sont mis en chemin (m’ignorant complètement) et sont partis jouer (ah les courses dans les flaques d’eau et les jets de pierres  ;))

Humanité

Humanité

Une belle leçon d’humanité

Nous souhaitons tous le meilleur pour nos enfants. Nous souhaitons les éduquer au mieux, et leur transmettre de belles valeurs. Mais si tout était déjà en eux? 

Croyez-le ou non, je n’ai jamais demandé à mon fils de partager quoi que ce soit avec quiconque. Il l’a fait spontanément. Je ne lui ai jamais montré  ni demandé non plus comment prendre soin de quelqu’un. C’est venu de son coeur.

Je pense que nous, parents, nous “perdons” peut-être parfois à vouloir “trop bien faire”.

Faisons confiance à nos enfants! Prenons le temps de les observer, de les regarder interagir pour connaître leur vraie nature. Et laissons les devenir qui ils sont appelés à être.

J’irais même plus loin et je dirais: ne les éduquons pas, inspirons-les! Et laissons-nous être inspirés par qui ils sont.

Les garde-fous

Peut-être pensez-vous que c’est purement impossible de les laisser faire n’importe quoi?

En effet, les enfants ont besoin d’un cadre, pour pouvoir devenir eux-mêmes. Mais comment poser ce cadre, sans “interférer” avec leur développement individuel?

Selon moi, il s’agit de montrer l’exemple. Le bon exemple. de jouer un rôle, non pas d’éducateur, mais de modèle.

Un modèle bienveillant, généreux, zen, qui se respecte soi-même, qui respecte les autres, qui rit beaucoup et partage volontiers. Un mentor qui sait dire oui, mais aussi non. Un exemple surtout dans toutes les sphères importantes à vos yeux. Soyez un modèle inspirant: soyez authentique et laissez-les découvrir leur authenticité. Laissez briller votre humanité, ils laisseront ressortir la leur.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.