Défi: une interview inspirante par semaine!

Maman a fait un burn-out

Bienvenue dans la vidéo #5 de mon défi: “Une vidéo inspirante par semaine”!

Cette semaine, pour la première fois, l’interview se fait en duplex entre Bruxelles et Luxembourg! Défi technique relevé avec brio, qu’en pensez-vous? 😉

Témoignage d’une maman qui a connu un burn-out

Cette semaine, c’est Sophie qui a excepté d’être mon invitée. Elle nous livre un témoignage fort, touchant et très positif. Je la remercie d’avoir partagé cela avec nous, car c’est un sujet sensible, mais qui inspirera beaucoup de personnes.

Il y a exactement un an, Sophie a fait un burn-out. Aujourd’hui, plus souriante que jamais, elle nous explique par quelles étapes elle est passée. Comment l’ont vécu ses deux petites filles, comment elle s’est en sortie. Pourquoi cette expérience est finalement “un mal pour un bien”.

Sophie est résolument sortie grandie de cette expérience, qui a eu pour effet (inattendu) de renforcer la relation avec ses enfants. Elle nous partage quelques précieux conseils, alors restez bien avec nous jusqu’à la fin!

Pour voir la vidéo, cliquez dessus.

Le burn-out, phénomène en hausse

En mars 2017, le magazine Le Figaro a publié un article selon lequel 36% des Français ont déjà fait un burn-out.

Personnellement, je trouve ce constat triste et alarmant. Je trouve révoltant que le monde de travail, pour lequel nous nous sommes tellement investis et où nous passons autant de temps, en soit arrivé à nous amener là.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le burn-out se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».

D’après le site passeportsante.net, le travail est en mutation. “Ce phénomène résulterait en bonne partie des transformations rapides opérées dans le monde du travail : globalisation des marchés, compétitivité, développement des technologies de l’information, précarité d’emploi, etc.”

Les causes du burnout

Toujours selon le site passeportsante.net, “les experts ne parviennent pas encore à expliquer complètement ce qui mène à l’épuisement professionnel. Tous les travailleurs qui traversent une période d’épuisement sont en situation de stress chronique. Il s’agit donc d’un important facteur de vulnérabilité. La grande majorité a une charge de travail élevée, à laquelle s’ajoutent l’une ou l’autre des sources de tension suivantes.

  • Manque d’autonomie : ne participer à aucune ou à peu de décisions liées à sa tâche.
  • Déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance obtenue de la part de l’employeur ou du supérieur immédiat (salaire, estime, respect, etc.).
  • Faible soutien social : avec le supérieur ou entre les collègues.
  • Communication insuffisante : de la direction aux employés, concernant la vision et l’organisation de l’entreprise.

En plus de ces facteurs, des particularités individuelles entrent en jeu. Par exemple, on ne sait pas très bien pourquoi des personnes vivent plus de stress que d’autres. De plus, certaines attitudes (trop grande importance accordée au travail, perfectionnisme) sont plus fréquentes chez les individus qui vivent de l’épuisement professionnel. Selon les recherches, il semble que la faible estime de soi soit un facteur déterminant. En outre, certains contextes de vie, comme de lourdes responsabilités familiales ou encore la solitude, peuvent mettre en péril la conciliation travail-vie personnelle.”

Syndrome

Selon wikipédia, le burnout (ou syndrome d’épuisement professionnel) “combine une fatigue profonde, un désinvestissement de l’activité professionnelle, et un sentiment d’échec et d’incompétence dans le travail“.

Si vous vous reconnaissez dans ces descriptions ou le témoignage, sachez que vous n’êtes pas seul. N’hésitez pas à rechercher davantage d’informations et à consulter votre médecin.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.