Faire l’expérience de la paix intérieure et de la sérénité

Faire l’expérience de la paix intérieure et de la sérénité

La paix intérieure, n’est-ce pas ce que nous aimerions tous expérimenter sur le chemin sinueux de notre vie ?

En tant que maman, c’est particulièrement vrai: entre la charge mentale par rapport aux enfants, les décisions difficiles à prendre pour tout concilier et les conflits avec notre conjoint ou même notre propre mère: le chaos intérieur est parfois total…

A la recherche de la paix intérieure et de la sérénité

La bonne nouvelle, c’est que la paix intérieure est beaucoup plus simple à atteindre que bon nombre de nos objectifs extérieurs (matériels ou physiques). La mauvaise nouvelle, c’est que simple ne veut pas dire facile !

En effet, trouver la paix intérieure n’est pas chose aisée. Cela implique de remplacer nos anciennes habitudes par de nouvelles, ce qui nécessite un engagement dévoué. Mais le jeu en vaut la chandelle. Et je parle d’expérience 😉

La paix intérieure nous donne la possibilité de vivre notre vie avec un sentiment de bonheur, de satisfaction et d’épanouissement. Et ce, indépendamment des événements extérieurs (oui oui, comme la Covid par exemple).

Sachant que nos enfants reproduisent, non pas ce qu’on dit, mais qui l’on est, j’ai décidé de vous partager les quatre clés qui m’aident le plus dans ma quête de sérénité.

 

Se libérer du jugement

Pour être en paix, vis ta vie à ta façon, et pas comme les autres pensent que tu devrais le faire.

Ce qui vient avec la corollaire : arrête de te soucier de ce que les autres pensent de toi ! Que tu allaites ou pas, que tu laisses tes enfants à la garderie ou que tu arrêtes de travailler : les gens auront toujours quelque chose à (re)dire. Alors autant faire ce que tu penses être juste pour toi et ta famille!

Pour être honnête, nous nous jugeons tous les uns les autres (à la fois positivement et négativement) selon nos propres valeurs – et c’est ok. Cela fait partie de la nature humaine. Mais si nous essayons de vivre notre vie d’une manière qui honore les valeurs de quelqu’un d’autre plutôt que les nôtres, nous allons toujours connaître un mal-être sous-jacent.

Pour t’aider dans cette tâche, je t’invite à suivre ce mini-coaching gratuit de mon mentor, François Lemay en cliquant ici.

Pardonner est la voie d’or vers la paix intérieure

Pour faire l’expérience de la paix intérieure, apprends à pardonner.

Nous devons également être capables de pardonner et de se détacher de la culpabilité. Pardonne-toi et pardonne à tes enfants, ton conjoint, ta mère, ton chef,…

Se sentir coupable des actions passées ne les changera pas et n’aidera personne se sentir mieux (ni toi, ni la personne que tu as blessée). Fais de ton mieux pour rectifier les choses, décide d’agir différemment à l’avenir et passe à autre chose.

 

Trouver sa paix intérieure

 

Lâcher la colère

Lâche ta colère et tes rancunes!  Cela t’ apportera un sentiment de paix surprenant.

Penses-y : en quoi le fait de t’accrocher à ces émotions négatives t’avance-t-il? Et penses-tu qu’ils aient une incidence sur ceux contre qui tu les tiens ? Pas du tout. Ce sont tes émotions et tu es la seule personne à qui elles nuisent.

 

Le ressentiment est comme boire du poison et s’attendre à ce que l’autre personne meure.

 

Bien sûr, il peut être très difficile de lâcher prise par rapport à quelqu’un qui t’a blessée. Mais ce que j’ai réalisé, c’est que la plupart des gens ne cherchent pas à blesser les autres avec malveillance, et ceux qui le font sont eux-mêmes profondément malheureux. La motivation derrière leur action est très probablement liée à une peur, plutôt qu’à la volonté délibérée de causer du mal ou de la douleur. Vu sous cet angle, il est plus facile de « laisser tomber ».

Et avec un peu d’entraînement au lâcher-prise, tu pourrais même finir par ne plus te fâcher contre les gens à l’avenir. C’est ce que j’expérimente actuellement avec mon fils, à ma grande surprise et pour mon plus grand soulagement (même quand il fait tout pour m’énerver : grimaces, négociations, sourde oreille, etc.). Je suis passée du refoulement de la colère… à l’absence de celle-ci. La différence est énorme! Je t’en parlerai dans un autre article.

En fait, si tu arrives à ne pas prendre les choses personnellement, à te dire que ce que disent les gens, c’est leur point de vue, mais dans le fond, cela n’a rien à voir avec toi – tu auras atteint un grand sentiment de paix intérieure et de sérénité.

 

Notre bonheur est déterminé par la façon dont nous percevons les événements de notre vie, et non par les événements eux-mêmes.

Maîtrise tes pensées et tu maîtriseras tes émotions, et donc ta vie.

 

Si tu as envie d’arrêter de râler, j’ai fait un autre article sur le sujet, qui peut t’éclairer. Pour le voir, clique ici.

Gérer ses angoisses

Pour atteindre la paix intérieure, tu dois également apprendre à te défaire de tes angoisses. Hmm, encore un sujet délicat ! Pour les angoisses, c’est un peu comme pour la culpabilité : s’inquiéter de ce qui pourrait ou non arriver est totalement inutle. De plus, cela annihile totalement ta capacité à profiter du moment présent. Et ça c’est vraiment dommage !

 

Le moment présent est le seul espace du temps où nous existons vraiment

(le passé n’existe plus et le futur – toujours hypothétique – n’est pas encore)

 

Quel est le secret de la paix ?

Alors, comment faire pour apprendre à se défaire des angoisses, de la culpabilité et de la colère ?

Eh bien, la première chose est de prendre intentionnellement conscience de nos pensées chaque fois que nous nous sentons anxieux, coupables ou en colère.

Porte ton attention sur ton dialogue intérieur, et reconnais que ce sont tes pensées sur l’événement extérieur qui te font ressentir ce que tu ressens, et non l’événement en lui-même. Si ta petite fille a renversé son verre, est-ce vraiment les « dégâts causés » qui te mettent en colère? Ou plutôt l’histoire que tu te racontes à ce moment-là? Par exemple: « son père va me dire que je la surveillais mal », « j’en ai marre de lui répéter 1000 fois de faire attention »?

Réaligne ensuite tes pensées pour tenir compte de ce qui se passe autour de toi sous un angle plus positif. Chaque fois que tu te surprends à embarquer dans ton schéma négatif, bannis ces pensées immédiatement et remplace-les par les nouvelles.

« Personne ne peut créer de la négativité ou du stress en vous. Vous seul pouvez le faire selon la façon dont vous traitez votre monde »

— Dr Wayne Dyer

 

Certes, cela demandera beaucoup de pratique ! Mais avec de la patience et de la persévérance, tu développeras un dialogue intérieur plus léger favorisant bien-être et paix intérieure. Tu percevras le monde comme un endroit bien meilleur où vivre !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.