Défi: une interview inspirante par semaine!

Ma vidéo de présentation

Chers artistes de la parentalité,

Je vous ai annoncé au lancement de ce blog que je me lançais un défi: celui de vous proposer des interviews inpirantes, au rythme d’une par semaine à partir du mois de novembre et pendant 6 mois.

Nous y sommes donc!

Les sujets des interviews

Les mini-interviews traiteront de problèmes quotidiens comme comment combiner vie professionnelle et vie de famille, congé parental pour les papas, comment organiser son espace et la chambre de l’enfant pour qu’il s’y sente bien, et beaucoup d’autres!

La première interview, je l’ai faite … avec moi-même! Je voulais vous faire ma présentation un peu pour vous donner l’occasion de me connaître mieux, voir d’où je viens et ce qui m’inspire tant dans la parentalité en général et l’éducation positive en particulier.

“The interview”

Sans plus attendre, medames et messieurs, découvrez mon interview.

Je vous dirai:

– qui je suis?
– ce qu’est la parentalité pour moi?
– pourquoi j’ai fait un site sur la parentalité positive?
– d’où me vient l’autorité d’en parler?
– quelle est la valeur que je voudrais vous apporter?

Pour voir la vidéo, cliquez dessus.

Appliquer ou non, telle est la question

Chacune des interviews traitera d’un thème bien défini. À la fin, mon invité vous offre à chaque fois un conseil, un “outil”, une “pépite”! Attention toutefois, Il ne s’agit pas de le “ranger” dans sa mallette ou dans une vitrine. Il faut le garder sous le coude pour l’UTILISER, voire l’appliquer immédiatement si possible.

Vous connaissez peut-être des personnes (ou même vous-même) qui ont lu des livres sur le développement personnel ou autre, fait des formations, etc. Mais sans succès. “Cela ne marche pas”. Je vous invite à vous interroger ou à observer si les principes enseignés ont vraiment été mis en pratique? S’ils sont restés à un niveau “théorique” et les exercices n’ont pas été faits/appliqués, cela ne pourra pas marcher… Je vous avoue que j’ai déjà été dans ce cas-là. Et plus d’une fois! Croyez-moi entre lire la théorie et l’appliquer en effet, il y a un monde de différence. Notre corps et notre cerveau “impriment” beaucoup mieux quelque chose qu’ils ont “fait” plutôt “observés”.

Certes, tous les outils-conseils ne vous parleront pas de la même manière. Sélectionnez donc l’un ou l’autre qui vous fait vibrer et testez-le rapidement!

Les obstacles qu’il m’a fallu franchir

Apprivoiser mes peurs

Quand je me suis lancé mon défi, je savais que cela n’allait pas être facile pour moi. Je ne suis pas à l’aise devant la caméra et d’une façon générale, j’aime bien rester discrète et préfère rester en retrait. D’autant que la vidéo a tendance à fonctionner comme loupe et à magnifier les défauts!

Toutefois, je sais aussi que la meilleure manière de vaincre ses peurs, c’est de les affronter. Aller au devant de sa part d’ombre et la mettre en lumière. Je pense que j’ai toujours eu peur de ce qu’on allait penser de moi et de la manière dont on allait me juger. J’aimerais vraiment éviter de transmettre cette peur à mon fils. Dès lors, la meilleure façon, c’est d’amener de la conscience sur cette peur et de la prendre à bras-le-corps.

Le côté plus technique

L’autre obstacle est la technique. Je voudrais vraiment faire des vidéos de niveau professionnel. Toutefois, cela prendra du temps (beaucoup de temps). J’ai donc décidé de lâcher la pression et de vous offrir du contenu puissant “avec les moyens du bord”. Tout en m’efforçant de m’améliorer toujours. Le principe étant de faire une action imparfaite, mais inspirante.

Aussi, je ne suis pas journaliste à la base. Donc trouver les bonnes questions pour obtenir du contenu ciblé et intéressant n’est pas aisé. De même que guider un entretien (entres les personnes qui parlent trop ou pas assez) n’est pas évident! Mais j’y prends beaucoup de plaisir (c’est ce qui importe!) et j’espère que vous en aurez autant à les regarder.

Le manque de temps

Enfin, le plus grand obstacle que je rencontre, c’est celui de dégager du temps pour m’y consacrer. Entre mon travail alimentaire et mon bébé de 20 mois, il faut vraiment de la volonté et de la persévérance! Ainsi qu’un bon sens de l’organisation… Challenge accepted!

 

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires pour me dire qui vous êtes, quelles sont vos aspirations et quelles sont éventuellement vos frustrations pour que j’essaie de vous aider.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 19
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.